Make your own free website on Tripod.com


 

Introduction

De nombreuses lectures sur l'impact sociologique de l'informatique ou relatives à l'histoire de l'horlogerie en Occident ont renforcé ma conviction que la technologie joue un rôle primordial, quoique négligé sinon méprisé, dans la vision du monde d'un individu ou d'une époque.
Si l'horlogerie marque une rupture radicale de l'homme avec le temps de la nature et des dieux, et l'ordinateur est un peu la "révolution copernicienne" de l'intelligence humaine, le calendrier marque sans doute l'une des premières tentatives d'humaniser les cycles de la nature et de faire "entrer l'homme dans l'histoire". Le soleil ou la lune cessent d'être des divinités pour devenir des instruments au service de la mesure du temps des hommes. C'est en tentant de clarifier ce point que j'ai commencé ce site.

Le choix du calendrier romain, plutôt qu'égyptien, grec, babylonien, ou autre est un peu le fruit du hasard, beaucoup celui de la facilité : ampleur de la documentation et facilité d'accès aux sources, et celui d'un irrépressible intérêt pour l'Antiquité romaine.

Mes recherches m'ont fait prendre conscience qu'il y avait là un sujet plutôt confus où erreurs et imprécisions se répètent sans vérification. J'ai été particulièrement surpris par les contradictions des historiens de toutes les époques antique aussibien que contemporaine : chaque source présentait une interprétation opposée de faits que je présumais communément admis.

Présentation du site

Certes, la présentation du site est d'une austérité qu'aurait louée Caton l'Ancien. Mes excuses pour les visiteurs égarés sur ces lignes: j'ai jusqu'ici concentré l'essentiel de mes efforts sur la recherche et le tri de la documentation. Dès que possible, j'essayerai d'améliorer la convivialité de la visite.

La suite du programme

J'ai l'ambition de poursuivre le travail en décrivant les difficultés de la fixation de la date de Pâques (Concile de Nicée), ainsi que les vicissitudes de la réforme grégorienne. Dans un premier temps, j'avais l'intention de présenter également le férial romain, mais sa description approfondie m'aurait entrainé trop loin. J'ai trouvé plusieurs sites d'excellente qualité qui permettront au visiteur intéressé de se faire une bonne idée de la chronologie détaillée des fêtes religieuses de la Rome antique.
Dès que de nouvelles pages compléteront le site, j'ajouterai un lien Nouveautés qui informera les visiteurs des mises à jour.

Votre avis m'intéresse

Cela étant, je ne prétends ni posséder la science infuse, ni avoir établi un document sans erreur, aussi toute critique, complément d'information et encouragement me permettant d'améliorer ce travail seront les bienvenus. Ecrivez-moi!